La borne 239

Le 18 novembre aura lieu à Boncourt la présentation du livre de Philippe Turrel « Boncourt un dilemme suisse ».

Cet ouvrage relate des faits historiques qui se sont déroulés à Boncourt et plonge au coeur des dilemmes partagés autant par l’administration bernoise, la Croix-Rouge suisse, que par de simples citoyens durant les années noires de la Seconde Guerre mondiale. Il faut dire que la douane de Déridez (devenue les chambres d’hôtes VINITA) a vu passer beaucoup de monde à travers la frontière, depuis 1907, date de sa construction…

Lieu de passage et d’échange entre la Suisse et la France, la borne 239 de Déridez « devient la porte d’entrée de 13 500 enfants français réfugiés de guerre, en provenance du Territoire de Belfort et du Doubs, venus chercher asile en Suisse » selon la quatrième de couverture du livre de M. Turrel. Aujourd’hui, chez VINITA, nous veillons à préserver une culture de l’accueil basée sur la rencontre, le partage et les échanges.

L’ancienne borne 239 datant de 1817.
L’actuelle borne 239 datant de 1932

Pour en savoir plus sur le livre de Philippe Turrel

Lire l’article du QJ

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.