L’Ajoie découverte par un Zurichois


 

A regarder en écoutant « Sous un ciel de lait caillé »

Ces derniers jours, sympathique visite de David, Zurichois en chemin à travers la Suisse. Pour la première fois il pose le pied sur la terre d’Ajoie. Comme d’autre il « découvre que l’Ajoie bascule à travers les siècles et que l’aube est inconnue ». David montre de l’intérêt, questionne (c’est son métier) et comprend que cette terre est celle d’un « pays qui ne veut pas mourir ».

Le regard capte ce que le coeur ressent : cela donne cette image de l’Ajoie « sous un ciel de lait caillé » tellement douce, tellement apaisante, tellement… qu’il y reviendra.

Merci David.

 

Pour en savoir plus :

« Ode au pays qui ne veut pas mourir« , Alexandre Voisard

« Ajoie« , Jean-Claude Pirotte

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.